EN CONSTRUCTION
 

Partagez | 
 

 Savanah Blakemore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savanah Blakemore
MODO - JOURNALISTE

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 08/11/2011
Localisation : LA

DOSSIER
AGE: 48
SURNOM: Garce ou Princesse
SITUATION: Epouse de Caleb Blakemore

MessageSujet: Savanah Blakemore   8th Novembre 2011, 23:43


Identitaire:

    * NOM: Blakemore née Keenan


    * PRÉNOM: Savanah Eléanor

    * SURNOM: Garce ou Princesse tout dépend l’humeur de mon mari


    * GROUPE:Civils


    * ÂGE:48 ans

    * LIEU ET DATE DE NAISSANCE: 5 avril 1963, quelque part au dessus de l’océan.


    * NATIONALITE:Américaine par mon père, anglaise par ma mère

    * ETAT CIVIL:Mariée


    * METIER:Journaliste en charge du service "criminalité et justice"

    * GRADE:

    * SPÉCIALISATION: Enquêter sur les crimes


Personna:

    DESCRITPION:
    * PHYSIQUE:
      Que dire ? Vous me voyez non ? Je suis une femme d’1m65 avec une silhouette fine, entretenue. Mes cheveux sont blonds cendrés pouvant tirer sur le châtain. Je les porte mi long. Ainsi, sans ressembler à un homme, je ne suis pas encombrée de trop par leur présence.

      La plupart du temps, vous me verrez en tailleur. Cependant, il m’arrive parfaitement d’opter pour une jupe ultra courte et un chemisier dévoilant une bonne partie de mon anatomie. Mes tenues ont un point commun : elles doivent me mettre en valeur. Une chose sur laquelle je ne transige pas : les talons aiguilles .

      Mes yeux ? Vous allez vous y noyer dedans. Ils sont bleus.

      Bien sur que je suis une femme qui se maquille. Quelle question !


    * CARACTÈRE:
      « Saleté » est le descriptif que mon mari affectionne à utiliser lorsqu'il s'adresse à moi. Je préfère, pour ma part, celui de « Garce ». Je n'ai aucun scrupule quant il s'agit de lui nuire ou de le mettre à mal. A l'époque de notre rencontre, j'étais douce, tendre avec lui, le plaçant au dessus de tous les autres hommes y compris mon père. Depuis, les choses ont changé. Seulement, je dois avouer ma faiblesse quand il s'approche de moi. Ne sachant pas vraiment lui résister, je me surprends à de nouveau ronronner.

      Spoiler:
       

      Ambitieuse, oui. Il le fallait. Comment pensez vous que j'ai pu me faire reconnaître comme journaliste ? Pour cela, je me suis mise en danger souvent. D'ailleurs, c'est l'une des raisons qui m'a poussé à suivre des cours d'auto défense et à pratiquer une activité sportive régulière. Certains de mes collègues me comparent à un bull dog. Je ne lâche pas si facilement ma proie.

      Infidèle , je le suis devenue. Je me faisais horreur à lui céder encore alors que je le hais pour m'avoir trahi. Je ne supportais plus l'idée de lui être si dépendante, si attachée. Aussi, ai je commence à fréquenter d'autres hommes, des voyous principalement. Je suis même allée jusqu'à devenir la maîtresse d'un criminel notoire. Cependant, je dois reconnaître que malgré tous mes efforts, je ne peux l'effacer.

      Manipulatrice , ma foi, il le faut bien lorsque son métier est basé sur les confidences que l'on peut être amenées à vous faire. Et puis, pour sauver les apparences avec Caleb lorsque nous sortons en public, je dois bien l'être également.

      J'ai un tempérament de feu et je l'assume.

      Certains diront que je suis hautaine . Ils n’auront pas tort. Je ne tombe jamais dans l’hystérie préférant le froid glacial. Je ne hurle pas, cela ne sert à rien. En revanche, le ton de ma voix et la couleur de mes yeux suffisent à mon interlocuteur pour connaître mon humeur.



    * SIGNE PARTICULIER:


    • Fumeuse
    • Joueuse de poker
    • Imprudente lors de mes enquêtes sur le terrain

Archive:

    * HISTOIRE:

    « Savanah Blakemore, héritière de l’empire Keenan, vient de sonner le glas de la carrière politique de son mari », voilà le titre de l’article de mes rêves ! Celui là même qui serait ma vengeance pour cette trahison qu’il a eu l’audace de faire. Caleb, un mari attentionné seulement en public, seulement pour servir ses intérêts de carrière. Un peu d’histoire pour que vous compreniez.

    Histoire

      Inscrite à l’Université de Californie, Los Angeles, dans un cursus journalistique, je travaillais, en parallèle comme pigiste. A l’âge de 22 ans, je ne me cherchais plus professionnellement parlant. En revanche, je courrais après l’article qui me ferait bien voir de la rédaction au grand dam de mon père, Shun Carter Keenan.

      Spoiler:
       
      Ma mère, elle, Caroline Ambre Keenan née Adamson, ne voyait pas l’intérêt de chercher un travail particulier puisque nous avions assez de finances pour nous en passer.

      Le 2 juin 1985 restera un virage dans ma vie. C’est ce jour là que j’ai rencontré Caleb Blakemore. Présente sur une scène de crime afin de glaner quelques informations pour rédiger mon article (un tueur en série qui sévissait et qui s’en prenait aux jeunes femmes d’une vingtaine d’année), je l’ai tout de suite repéré. Il empêchait la liberté de la presse de s’exercer. Il avait été cantonné au cerclage des journalistes et je le chambrais là-dessus en mettant en doute ses compétences puisque sa hiérarchie lui avait donné un simple rôle de garde. Mon but était simplement de pouvoir franchir les limites pour glaner quelques informations pour mon article. J’entendais des brides de conversation mais de ne pas en saisir la teneure exacte m’agaçait. Or, ce jeune policier ne bougeait pas. Quelques jours plus tard, il m’attendait à la sortie d’un de mes cours. C’est ce jour là que je l’ai appelé pour la première fois « Champion » tant j’avais été bluffée par le fait qu’il me retrouve.

      Quelques mois plus tard, j’officialisais auprès de mes parents et de mon frère ma relation avec Caleb. La tension avait été palpable la durée du repas. Mon père n’avait pas prévu cette union. Lui voulait que j’épouse Allan Mitchell, un jeune homme dont la carrière politique était prometteuse. De violentes disputes ont éclaté, coupant définitivement quelque chose entre nous. Je n’ai pas cédé et j’ai continué à voir ce homme sans avenir (dixit mon paternel).

      Le 1er janvier 1986, Caleb me demandait ma main. Le mariage était célébré le 14 juin 1986 devant un parterre d’invités plus prestigieux les uns que les autres. Mon père avait tout de même fini par accepter cette union.

      Spoiler:
       

      Tous les magasines « people » ont publié les photos de cette journée. J’étais, parait il, resplendissante. Malheureusement, cette félicité dans laquelle je me suis trouvée n’a pas duré longtemps. En octobre de la même année, Caleb a commencé à me délaisser pour ses obligations professionnelles. Etre femme de flic n’était pas facile, je le savais en acceptant de l’épouser. Cependant, ce que je n’avais pas prévu, c’est qu’il veuille plus que son poste actuel. Je commençais à regretter d’avoir signé devant un homme de loi un document dans lequel je donnais la moitié de ma fortune à mon époux. Je m’étais dépouillée de la moitié de mes biens par amour pour lui.

      Spoiler:
       

      Petit à petit, la relation idyllique a cédé la place à l’enfer relationnel. Je me suis mise à le soupçonner de m’avoir épousé seulement pour mon argent, la position de mon père.

      Spoiler:
       


    Maintenant

      Notre relation tourne autour du « je t’aime moi non plus ». Je suis une journaliste reconnue, c’est le chef de la police. Notre couple est des plus normaux dès que nous devons assister à des mondanités. En revanche, en dehors de la présence des caméras et des journalistes, nous redevenons ce couple qui ne se supporte pas ou tout du moins qui se fait du mal volontairement.

      Spoiler:
       
      Je le hais pour m’avoir trahi et je me hais pour l’aimer autant que ce que je l’aime. J’ai Caleb dans la peau et c’est pour l’effacer que je me fais sauter par des petites frappes de LA. J’ai l’impression lorsque je me fais trousser par des voyous de l’atteindre lui. A chaque rendez vous dans les quartiers sombres de la ville, je me demande si un journaliste sera là ou mieux un homme à lui, un de ses subordonnés prêt à lui lécher les bottes pour gravir les échelons avec lui.

      Je cherche le moyen de détruire sa carrière. Aussi, suis-je à l’affût du détail sordide l’impliquant dans une affaire de mœurs, de détournement de fonds ou tout autre chose. Et pourtant, malgré toute cette colère que j’accumule contre lui, je ne peux m’empêcher de finir dans son lit ou de l’emmener dans le mien lorsque au terme d’un affrontement nos corps se rapprochent. Je m’en veux d’être aussi faible face à lui, de l’avoir à ce point dans la peau.

      Spoiler:
       

      Même le décès de mon unique frère (il y a cinq ans), Arthur Sean Keenan, ne m’a pas adouci. J’aurai pu avec sa mort relativiser la trahison que je soupçonne ou provoquer le dialogue sur ce qui me fait vraiment mal. Mais, je n’en ai rien fait. Après les pleurs, la tristesse, j’ai retrouvé mes anciens démons. La présence de ma nièce, Jessy Keenan, n’adoucit pas mes sentiments envers Caleb. De cette jeune fille, j’en suis fière, moi qui n’ait jamais voulu avoir d’enfants et qui ait toujours agi en conséquence.

      Je ne peux plus depuis plus de 15 ans discuter de mon quotidien avec ma mère. Si, au début, elle prenait mon parti contre celui de mon mari. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Elle ne jure que par lui, ne voit que par lui. Le problème c’est moi selon elle. Je ne l’aime pas assez, ne le soutiens pas assez. Aussi, ai-je décidé il y a 6 mois de ne plus mettre les pieds dans la maison familiale. Mon père s’est plié à cette décision puisque maintenant, nous nous rencontrons soit à la société soit en ville. Il tient à m'informer des affaires de la famille étant avec ma nièce, les seuls héritiers de l'empire Keenan.

      En ce moment, je travaille sur un nouvel article et un roman. Je raconte ma vie aux côtés de mon monstre de mari. Le brouillon de cet écrit n’a été lu par personne. Je garde ce projet secret. Je ne sais pas encore si je le ferai publier ou non. Je m’en sers surtout pour évacuer mes sentiments, mes émotions. J’y évoque toute ma relation et surtout ce paradoxe dévastateur qui me détruit notamment après avoir partagé mon intimité avec lui.

      Spoiler:
       

    * FAIT NOTABLE:

      Le 1er juillet 1988, j’intègre le pool journalistique du Los Angeles Times. Etre la fille Keenan n’a pas que des inconvénients puisque, très vite, me sont confiés les dossiers économiques. Cependant, ce n’est pas ce domaine que j’excelle. Le rédacteur en chef en est conscient. Aussi, le 3 mars 1992, j’intègre le service qui traite tout ce qui a un rapport avec la criminalité et la justice. Je suis là sur le domaine de mon mari.
      Spoiler:
       

      Le 5 mai 1995, je reçois le prix journalistique le plus en vogue, le Pullitzer, pour un article critiquant ouvertement la politique du procureur précédent.

      Spoiler:
       

      Le 10 septembre 2000, je prends la direction du service « criminalité et justice » du Los Angeles Times.

      Spoiler:
       

À vous:

    * ÂGE: 34

    * COMMENT NOUS AVEZ-VOUS TROUVÉ? Par les liens du mariage

    * FRÉQUENCE DE JEU: Régulière
    * PERSONNALITÉ DE L'AVATAR: Sharon Stone


Finalement:


    Avez-vous lu le règlement & contexte du Forum? Bien sur

    Un dernier mot? Champion, tu vas vivre un enfer.

_________________


Dernière édition par Savanah Blakemore le 9th Novembre 2011, 23:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CENTRAL
ADMIN - MJ

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Re: Savanah Blakemore   9th Novembre 2011, 18:59

Et bien... en voilà une qui risque de faire baver notre bon chef de la police... rien à redire.


_________________
Protect & Serve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theshield.forumgratuit.ch
Savanah Blakemore
MODO - JOURNALISTE

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 08/11/2011
Localisation : LA

DOSSIER
AGE: 48
SURNOM: Garce ou Princesse
SITUATION: Epouse de Caleb Blakemore

MessageSujet: Re: Savanah Blakemore   9th Novembre 2011, 22:09

De le faire baver ... et de lui en faire baver !! Absolument.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Blakemore
CHEF DE LA POLICE

avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 09/11/2011

DOSSIER
AGE: 51 ans
SURNOM: The Shark
SITUATION: Marié à Savanah Blakemore

MessageSujet: Re: Savanah Blakemore   10th Novembre 2011, 16:38

C'est toi qui va en baver....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savanah Blakemore
MODO - JOURNALISTE

avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 08/11/2011
Localisation : LA

DOSSIER
AGE: 48
SURNOM: Garce ou Princesse
SITUATION: Epouse de Caleb Blakemore

MessageSujet: Re: Savanah Blakemore   10th Novembre 2011, 16:40

Dans tes rêves surement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Savanah Blakemore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Savanah Blakemore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Shield :: ADMINISTRATION :: INCORPORATION :: VALIDES-
Sauter vers: